Le Dien Chan

Le Dien Chan ou Dien Cham est une technique réflexologique, également nommée réflexologie faciale, mise en place par le Professeur Bùi Quôc Châu au Vietnam dans le milieu des années 80.

Au départ la technique du Dien Chan s’appuie sur le Yi-King qui est le reflet de toute la philosophie et la sagesse chinoise. C’est le guide qui vous éclaire dans vos choix et sur les principes d’analogie selon lesquels les choses de mêmes formes présentent certaines correspondances.

Comme toute médecine naturelle ou énergétique, cette méthode est avant tout une médecine de terrain !

La volonté du Professeur Bùi Quôc Châu, lors de sa mise en place, était d’offrir à son pays une technique de soin simple à apprendre et à pratiquer afin que « les personnes qui n’avaient pas accès aux soins puissent se soigner elles-mêmes ».

Comme toute technique de réflexothérapie, le Dien Chan agit par stimulation de zones et/ou de points réflexes avec les doigts ou avec des outils spécifiques. Le Dien Chan peut être utilisé comme technique à part entière (comme c’est le cas au Vietnam) ou en technique complémentaire.

Quels sont les avantages d’un soin Dien Chan ?

Grâce à ces techniques qui m’ont aidée, je suis en mesure actuellement de vous les faire partager...

  • A une action très rapide au niveau du visage car il est très vascularisé
  • Accompagne la douleur/gène/inconfort et les troubles symptomatiques liés au stress (troubles fonctionnels) et au mal-être
  • Est adapté aux personnes ne voulant pas être touchées, par pudeur ou autre, au niveau des pieds et/ou des mains

La séance peut durer de 20 à 55 minutes selon les stimulations pratiquées.

Les domaines d’interventions possibles sont :
  • Les troubles psycho-émotionnels (spasmophilie, colite, colère, irritabilité, nervosité, angoisse, manque de confiance en soi, tendance dépressive, problème de mémoire et de concentration, effets secondaires du sevrage tabagique)
  • Les conduites addictives (sevrage tabagique, toxicomanie, alcoolisme, addiction médicamenteuse, anorexie, boulimie)
  • Les troubles digestifs (constipation, diarrhée chronique,lenteur digestive, éructation, reflux gastro-œsophagien, mauvaise haleine, ulcère)
  • La fatigue, le surmenage, l’épuisement
  • Les troubles du sommeil (réveil nocturne ou précoce, insomnie occasionnelle, cauchemar chez l’enfant)
  • Les troubles de la femme (ménopause, dysménorrhée, infertilité, frigidité, syndrome prémenstruel, problème d’allaitement, problème de libido)

Cette liste n’est pas exhaustive…

C’est une méthode en constante évolution qui se nourrit, chaque jour, de tous les travaux qui sont faits en clinique au Vietnam et dans d’autres pays du monde.

Soucieux de la bonne utilisation du Dien Chan, le Professeur Bùi Quôc Châu veille à son développement et à son enseignement. Il a lui-même formé ses formateurs agréés et a travaillé, avec eux, dans la mise en place d’un programme en respect avec son apprentissage et adapté aux européens.

J’ai été formée au niveau 10 par le Professeur Bùi Quôc Châu à l’académie Dien Chan de Paris. Je suis également formatrice, voir la rubrique « thérapeute agréé » : http://academiedienchan.com/therapeutes.php